Sept. 2009

Sept. 2009

Notre plan d’aller en Brésil a été pas mal détruit par mon bateau qui est arrivé deux semaines trop tard au port de Rio Grande do Sul au lieu de Salvador, seulement peu de 3000 km plus au sud. Il fallait prendre l’avion à la dernière étape bien que je le déteste – mais laisser attendre une autre semaine mon équipe n’aurait pas marché non plus. Ils ont attendu déjà deux semaines – heureusement chez des amis à Sao Paulo.

Alors on voit la route corrigée en haut (il fallait laisser tomber Salvador et deux projets des sourds à cause de ces semaines.

On traverse la ville Brasilia et ensuite on prend des bus ou trucks pour nous diriger vers  la Bolivie.

Là bas nous attend un projet à Santa Cruz jusqu’où on irai en train à partir de la frontière.

Comme dans certaines villes en Brésil on ferait des workshops pour faire connaitre les différentes cultures des mondes sourdes. Une partie du programme consiste aussi à faire des workshop en Langues de Signes Boliviennes avec l’aide des élèves locaux a Santa Cruz et attirer la presse.

En vélo on irait à Sucre pour répéter tout le programme là-bas et aller avec deux élèves locaux à Potosi. A Potosi on répète une troisième fois notre programme et après il faut se dépêcher d’aller à La Paz pour que Ellen & Tobias puissent prendre leur avion.

Mi-octobre commence la 2. Etape avec Claudia & Massi. Ensemble on féra des différentes randonnées à travers le pays pendant deux mois. On visite les deux projets encore une fois, une troisième à Tarija et on visite une compétition de basquet des sourd à Cochabamba.

Mi-décembre Claudia doit laisser l’équipe et soit à trois soit avec des gens boliviens on irait à travers le lac Titicaca en Pérou. En manque de temps et des projets des sourds on ferait la majorité du trajet en bus où par d’autres moyens.

Au moins deux sinon trois semaines seraient réservées pour l’Ecuador. Il y a trois projets du CBM à Gyuacil, Esmeraldas et Quito. On les visiterait tous plus une étape vers les montagnes.

Comment revenir (spécialement avec les 200 KG de matériaux) je ne sais pas encore, le plan de prendre le même bateau est tombé à l’eau. On va voir ce qui va se passer.